Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 08:24

Après Le Livre des nuits (1984), Nuit d'ambre (1986), L'Enfant méduse (1992), Etty Hillessum (1999), La Chanson des mal aimants (2002), Les Personnages(2004) et d’autres encore, Sylvie Germain nous donne à lire en 2005 un nouveau roman, Magnus.

       D'un livre à l'autre, les mêmes thèmes reviennent souvent comme la guerre, le voyage, l’errance ou encore la recherche d’une vérité longtemps tue qui plonge le principal protagoniste dans les pires tourments. C'est pour cela que Magnus au premier abord n’est pas si surprenant que cela pour le lecteur assidu de Sylvie Germain même si le livre, au final, parvient à le dérouter pour le captiver !

         Écrit sur le mode du fragment, Magnus est un livre puzzle dont les pièces s'assemblent au fil de la lecture, un peu comme pour le héros appelé Franz George puis Adam et enfin Magnus à qui « il ne reste aucun souvenir : sa mémoire est aussi vide qu'au jour de sa naissance ».

         Ainsi, celui-ci va s’évertuer à recomposer par bribes la trame de sa vie. « Des ombres la parcourent parfois, venues il ne sait d'où ».

         Magnus recherche donc désespérément sa famille, veut connaître ses origines, se cherchant finalement lui-même. L’homme s’étant bâti sur un lourd secret, il est tout au long du récit très énigmatique et mystérieux…

         Enfin, Sylvie Germain par son style d’écriture simple, le ton poétique et lyrique de son récit rend le merveilleux semblable et sensible car, bien plus qu’un roman, c’est un conte qu’elle a composé : mêlant le réalisme le plus traditionnel à une écriture onirique, le personnage  apprend à se construire à travers les expériences qu'il traverse. Il s'interroge sur le monde et sur soi au milieu des forêts du Morvan..

            Après plusieurs récompenses - prix Louis-Guilloux et celui de la ville de Nantes en 1993 avec Immensités, puis le Grand Prix Jean-Giono en 1998 pour Tobie des marais -, Sylvie Germain a de nouveau rencontré le succès. En effet, le livre Magnus a reçu le prix Goncourt des lycéens en 2005 et un accueil enthousiaste de la part du public.



Le Bource Lolita – Lycée Charles de Gaulle de Vannes


Par Lolita - Vannes - Publié dans : Sylvie GERMAIN
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés