Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 17:38

On a retrouvé Magnus !


       Je m’appelle Thomas LETIO. Je suis journaliste- reporter et je travaille pour le National Tom Tom, un célèbre magasine Français . Il y’a environ un mois, vers la fin octobre, je suis partie pour une mission au Canada pour y préparer un reportage sur la population canadienne. J’allais de ville en ville, de village en village pour rencontrer les habitants, découvrir leurs modes de vie, leurs activités… Lors d’une de mes excursions dans l’Ontario, une région du Canada,  je me suis arrêté dans une ville s’appelant Midland  Je suis resté là-bas quelque jours. J’étais logé dans une auberge très sympa qui était tenue par un femme, Luria. Un soir où je rentrais assez tôt à l’auberge, nous restâmes discuter, Luria et moi, et elle m’invita à venir dîner le soir même avec sa famille. Le soir, je descendis rejoindre Luria et sa famille dans le salon de l’auberge. Elle avait 2 jeunes enfants, Tim, 1ans, et Léon, 3ans, qui jouaient dans un coin. Elle me versa un verre de vin blanc et retourna en cuisine préparer le repas. La porte d’entrée claqua et un homme assez grand, brun, entra dans le salon. Il me serra la main :

 

- « Bonjour, vous devez être Thomas ? Ma femme m’a beaucoup parlé de vous, je suis ravi de vous rencontrer. Moi c’est Magnus.

- Magnus ? Vous … vous êtes Magnus, ?  L’homme qui a disparu du jour au lendemain d’un petit village français ?

- Euh, oui… oui c’est bien moi. Mais comment êtes vous au courant de cela ? Etiez vous en train de me rechercher ?

- Non, non ! Ne vous inquiétez pas ! Il y a 4 ans, je travaillais pour un journal quotidien et votre disparition avait fait toute une histoire dans le village d’ou vous êtes partis. C’est moi qui m’étais occupé de ce reportage, mais je ne me préoccupais pas de ce que vous étiez devenu ! Cela dit quel étonnement de vous trouver ici ! Maintenant je travaille pour un magazine de géographie et je voyage beaucoup pour mes reportages. Seriez vous d’accord que je fasse un interview sur vous ? 

- Oui… Pourquoi pas ! Mais je veux pas passer à la télé, je ne comprends même pas comment ma disparition a pu être dans les journaux !   »

 

 

       Luria revint et nous commençâmes à manger. Nous avons passés une soirée très sympa.


Le lendemain matin, après le petit déjeuner, Magnus et moi sommes allés nous balader. Il m’a raconté les raisons de son installation ici :

 

«  Quand j’ai quitté le petit village nommé Bazoches, je ne savais pas encore ou je voulais aller, je savais juste que je ne voulais plus vivre seul, à l’écart de tout. J’ai fais du stop pour aller jusqu'à Dijon, la grande ville de la région. Cela m’a fait bizarre de recommencer à discuter avec des gens, je n’avais plus l’habitude. Quand je suis arrivé à Dijon, je suis allé à l’aéroport. J’ai regardé les destinations. Il y’avait un vol pour le Canada le lendemain, à 7h00. J’ai pris un billet. Je voulais du changement et je pensais que le Canada était l’endroit idéal pour cela. Le lendemain, j’ai pris l’avion. Je suis arrivé au Canada 9h plus tard dans la ville de Toronto. J’étais épuisé avec le décalage horaire. Je suis allé m’installer dans une auberge au centre de la ville. J’y suis resté environ 2 mois puis j’en ai eu assez de la grande ville, je voulais un endroit plus calme, plus conviviale. J’ai été d’auberges en auberges pendant plus d’un an. Un jour je suis tombé dans une auberge à Midland ou l’ambiance était très joviale et familiale, et j’y suis resté plus longtemps que dans les autres. Je m’entendais très bien avec la propriétaire, Luria. L’année d’après nous nous sommes mariés et maintenant nous avons 2 enfants que tu as pu voir hier. Aujourd’hui mon passé est vraiment derrière moi.  »

 

       Après le récit de son aventure, nous avons longuement marché. Il m’a montré les endroits où il aime venir seul, l’étable ou il travaille, sa barque sur le lac… Une vraie complicité s’était créée entre nous.


J’ai ensuite pu finir mon reportage sur le Canada et sur l’incroyable retrouvaille de Magnus ! Je vais être assailli par les journalistes en rentrant, ils vont tous se faire la guerre pour savoir lequel aura le scoop en premier ! Je reste toujours en contact avec Magnus et Luria. Je suis retourné au Canada et ils sont aussi venus en France. Cette expérience est de loin la plus enrichissante que j’ai vécu d’un point de vue professionnel mais aussi humain, car les gens aussi accueillants que Magnus et Luria se font rares, surtout dans la région parisienne !



Source-image


Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline - dans Sylvie GERMAIN
commenter cet article

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens