Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 10:47

Source-image




Un soir, Magnus avait beaucoup travaillé et tombait de fatigue. Dès qu'il arriva chez lui, il se coucha sur son lit et s'endormit aussitôt. Son ours Magnus était adossé au bord du lit. Avec le temps, il était très abimé, d'ailleurs les coutures qui formaient sa bouche étaient décousues et l'on pouvait croire que l'ours avait un regard songeur. Magnus s'endormit presque aussitôt et se crut plonger dans un sommeil extrêmement récupérateur et agréable. Il rêvait du temps où il habitait en Allemagne chez Clémens et Théa Dunkeltal. Il se voyait à l'âge de 5 ans, chétif, apeuré comme perdu et avait une énorme bosse sur la tête. Tandis qu'il continuait à observer cette univers de mensonges et de haine, il entendit tout d'un coup une voix douce et apaisante qui lui paraissait familière.


- " Magnus, c'est moi ton ourson ! J'ai longuement hésité à te parler pour te raconter ta vie de ta naissance à tes cinq ans, mais tu a l'air tellement tourmenté par cette histoire que je vais te la révéler. "


Sans réfléchir Magnus répondit: :


"-  Est-ce réel ?


- Non ce n'est qu'un rêve mais par contre ce que je vais te dire s'est vraiment passé."


Complètement abasourdi, Magnus se tut et attendit.


« D'accord, tout d'abord tu es né dans le sud de l'Islande à Reykjavik d'une famille bourgeoise et tu vivais avec tes deux parents. Tu avais de la chance car ils t'aimaient beaucoup et tu étais fils unique. Je t'ai connu lors de ton premier anniversaire, j'étais ton cadeau. Tu m'aimais beaucoup et on ne se quittait jamais. Quand tu as eu un peu plus de deux ans, ton père un riche homme d'affaires, a voulu s'installer en Allemagne, dans la ville d'Hambourg afin d'être plus proche de ses collaborateurs. C'était un homme vraiment charmant qui portait beaucoup d'affection à ton égard. Vous alliez souvent faire de longues ballades au parc le dimanche après midi. Ta mère aussi t'aimait énormément, elle consacrait tout son temps libre à s'occuper de toi. Malheureusement quand tu venais tout juste d'avoir 5 ans, la ville à été bombardée par les alliés et j'ai vu ta mère brûlée par une bombe et qui ne cessait de te regarder. C'était une scène affreuse et cela t'a choqué profondément. C'est surement d'ailleurs pour cela que tu ne te souviens de rien, c'est un véritable choc psychologique qui t'en a fait perdre la mémoire. Ton père est mort aussi à cause d'un obus qu'il a reçu à même pas un mètre de toi. Ensuite la famille Dunkeltal t'a adoptée et tu connais la suite."


Magnus était complètement abasourdi par cette révélation et ne savait que répondre à cela.


"Il est temps que je parte maintenant que tu sais tout, tu es quelqu'un de bien, Magnus, et je vais sortir de ton existence pour que tu essayes d'oublier toutsles souvenirs douloureux que je pourrais te rappeler rien qu'avec ma présence. Adieu."


Magnus se réveilla en sursaut, il était en sueur et respirait rapidement. Son rêve lui avait paru très réel et il ne savait plus quoi penser. Comme il vit que l'ourson avait disparu de son lit, il le chercha partout dans la chambre mais ne le trouva pas. Il avait dorénavant les réponses à ses questions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nathan - dans Sylvie GERMAIN
commenter cet article

commentaires

Nathan 31/03/2009 11:57

Yeahhh un texte de moi !

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens