Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 01:30
 




Si je devais éditer une nouvelle couverture du roman Magnus, je choisirais une image désordonnée, qui décrirait la vie de Magnus. Tout d'abord, je dessinerais un nuage sur un fond noir. Le noir représenterait le vide, l'absence. En effet, le personnage ignore son passé, car sa mère qui lui raconte une version idéalisée de celui-ci, Magnus ne connaît pas les 5 premières années de sa vie. Ensuite, au centre du nuage se trouverait la photo de l'ours en peluche, le socle de l'histoire de Magnus, la seule certitude qu'il a. De ce dernier se disperseraient des bulles représentant les pensées diverses de l'homme. Le fond serait une carte du Monde, montrant les différents pays où Magnus écrira sa vie : l'Allemagne, l'Angleterre, les Etats-Unis, l'Autriche,l' Italie, la France. Le personnage principal y a construit une partie de lui-même, à chaque pays une étape importante dans sa vie, l'apprentissage de l'anonymat, les études, la découverte de l'amour, de la mort… Il y aurait par dessus une alternance de couleurs vives et de couleur sombres, ce qui montrerait les multiples facettes du personnages, les sentiments qu'il peut éprouver. Par exemple, Magnus connaît l'amour, la joie, l'affection mais ignore en même temps sa propre personnalité, son identité. Il sait le mensonge, la peur et ce mélange pourrait se traduire par une palette de couleurs diversifiée. Pour finir, je mettrais des photos représentant des morceaux, des fragments de lui : des photos du bombardement de Hambourg, des camps nazis en Allemagne, des fleurs des boucles d'oreilles, une lettre L ... Pour la prochaine couverture du roman « Magnus », je ferais donc un dessin original qui aurait pour but de décrire un peu la vie de Magnus.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens