Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 08:02






Cette couverture, qui consiste en un ‘’L’’ tracé dans la poussière, aurait très bien pu être une autre idée choisie par Sylvie Germain. Il est vrai que ce ‘’L’’ peut représenter plusieurs aspects de la fiction, et pas seulement la seule lettre à laquelle peut se raccrocher le héros pour connaître son identité.

En effet, ce ‘’L’’ peut-être le symbole de la Liberté, avec un grand L. Cette liberté, présente tout au long du roman, est une des valeurs la plus défendue par l’auteur. Ainsi, le héros voyage à travers le monde, sans aucune attache, sa véritable identité étant toujours inconnue, ainsi que sa vraie famille...

   

On pourra également parler de la Loyauté, ou encore de la soLitude, comme valeurs présentes et possédant un ‘’L’’...

Partager cet article

Repost 0
Published by Corentin - dans Sylvie GERMAIN
commenter cet article

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens