Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 05:11




J’ai décidé de faire mon autoportrait en me chosifiant. Et j’ai choisi mon bracelet.


Parce que c’est moi, parce qu’il me ressemble, parce qu’il m’a été offert par ma maman au Guatemala, parce que j’y porte un grand attachement… parce que tout simplement, il représente peut-être encore ce cordon ombilical qui me lie à Elle.


Je ne l’ôte jamais.


Certaines personnes se font tatouer, moi, je me suis fait empoigner.


Je suis ce bracelet.


J’ai été fabriqué par un Guatémaltèque. Je suis rouge, noir, jaune et vert. J’ai une face plane surmontée de deux vagues.


Je suis à la fois simple et sophistiqué. Mon relief intrigue même si je ne suis encore qu’un petit bracelet.


Mes couleurs sont celles de la Jamaïque. Le pays de Bob Marley, le pays de toutes les utopies chères aux adolescents que je suis. Je suis un utopiste. Peu importe le style de musique que j’écoute… « Reggae and Drug »… Quelle bonne blague ! Mais quelle réalité ! Peut-être la mienne. Qui sait ?


Je suis ce bracelet rouge, noir, jaune et vert… plus qu’un emblème, plus qu’une mode rastafari, je suis le représentant tout simplement de l’idée que l’on se fait de la jeunesse de nos jours et je me conçois ainsi… fataliste mais réaliste.


Revenons à la réalité.


Je m’appelle Nicolas Mahé. Ce bracelet m’appartient. Il  vit toutes mes émotions, au contact de ma peau, de ma sueur ; il est directement relié à mon Moi intérieur.


Ce bracelet en sait parfois plus sur moi que moi-même…


Quand je ne me sens pas bien, que je suis anxieux, je frotte cette petite boule noire qui n’est en fait que le nœud de celui-ci.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas - dans Sylvie GERMAIN
commenter cet article

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens