Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 05:37
« En chacun la voix du souffleur murmure en sourdine, incognito - voix apocryphe qui peut apporter des nouvelles insoupçonnées du monde, des autres et de soi-même, pour peu qu'on tende l'oreille.

Ecrire, c'est descendre dans la fosse du souffleur pour apprendre à écouter la langue respirer là où elle se tait, entre les mots, autour des mots, parfois au coeur des mots.»

(Ouverture)



A découvrir en vidéo :
des montages de couvertures imaginaires et de lectures orales
du roman de Sylvie Germain
Magnus.

















Ce silence n'est ni pur ni paisible ,

une rumeur y chuchote tout bas

[ ... ]
un vent de voix ,
une polyphonie de souffles
.


link

[Cf  la fin du livre quand Magnus se retrouve avec Frère Jean dans la forêt

et qu'il doit entendre le son d' une feuille qui tombe au sol ... Le silence . ]


(Laura)


Partager cet article

Repost 0
Published by Immédiatement Contemporain - dans Sylvie GERMAIN
commenter cet article

commentaires

Vitalie 12/09/2009 12:41

Bravo pour votre excellent travail à partir du roman Magnus ! Mon blog contient de nombreux articles sur ou à partir de l'oeuvre de cette romancière, je vous envoie les références. Cordialement, Vitalie...

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens