Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 18:07

Nous voici enfin au Jour J !! Le rendez-vous à la bibliothèque de Pontivy est prévu vers 14h cependant la classe de 1èS2 est au complet au environs de 13h45. Sur le parking de la bibliothèque se forment de petits groupes. Chacun révise ce qu'il a à dire. La tâche est dure mais pas impossible.

Voici le moment de rentrer. On s'installe tous dans la salle qui nous a été réservée. Petit moment officiel: Mr Urnauer remet en main propre le dossier comportant tous nos travaux sur la sélection du Goncourt 2008 à la directrice de la bibliothèque municipale Pontivienne. Clac. Charline à la photographie a su saisir ce moment. La sélection primée de la 1èS2 du Lycée Loth est dévoilée: en premier Jean-Louis Fournier avec Où on va, Papa ? vient ensuite Catherine Cusset avec Un brillant avenir  et enfin Patrice Pluyette avec La Traversée du Mozambique par temps calme  .

Mme Le Villio reprend la parole une fois les lectrices arrivées. Cette année, c'est la 20è opération du Goncourt. La liste officielle, qui fut proclamée le 9 septembre et qui comportait alors 15 livres soit 5002 pages, se rétrécit petit à petit. " C'est un défi de lire ces 15 romans en 8 semaines " poursuit elle. La délibération est en 2 temps. Au total : 56 classes dont 1 au Québec et 1 à Casablanca. " C'est une chance pour cette classe de 1èS2 de pouvoir participer à cet évènement. Même s'ils ne s'en rendent pas toujours compte, je crois qu'ils commencent à saisir l'ampleur de ce challenge. " En effet, nous commençons tout juste à comprendre quelle chance nous avons. Même si le travail est parfois dur et conséquent, le plus difficile est fait et les réjouissances sont maintenant à notre portée.



 

Le groupe s'occupant de La Domination commence cette séance. Les filles sont un peu mal a l'aise, on les soutient du regard ( " Courage les filles !! " ). Leur présentation se termine et une femme de l'assistance lève la main : son avis est mitigé ( NB: ah bon ?? pourquoi ? ) En effet celle-ci a détesté le rapport amour/éditeur. " Je trouve que ce rapport nous met mal à l'aise " . Plusieurs femmes acquiescent. Bon ... au suivant ?

 

Vient ensuite La beauté du monde de Michel Le Bris qui est un roman composé en 2 parties. Les " en fait " de Jérémy contaminent Sylvain ! Ronan est passionné et met toute l'émotion nécessaire pour convaincre son auditoire. Le tout se déroule très bien. Là encore une femme lève la main et nous parle du prologue ( d'une centaine de pages si je ne me trompe pas ... ). Avis favorables pour le prologue. Mme Le Villio ainsi que Mr Urnauer nous expliquent que le prologue est, en fait,  une sorte de détour de la fiction ainsi qu'une sorte d'empathie de l'auteur ( si j'ai bien tout compris ).

 

Qui touche à mon corps je le tue de Valentine Goby prend place. Bonne prestation de la part des filles. Sans oublier la lecture du passage qui a été faite avec brio par Maëlys ! La prestation terminée, l'assistance prend le relais. On en retient que : " Le choix d'être quelqu'un sans en payer le prix suscite sans cesse la réflexion. "  

 



 C’est au tour de Syngué Sabour Pierre de Patience de Atiq Rahimi. Alors là messieurs vous m’épatez tous sans exception ! La lecture du passage cette fois est parfaite. ( Waaa Quentin tu parles vraiment bien arabe !!) Yoan et sa conclusion ont fait effet. " Le rideau est la dernière chose vue par cette  femme ", nous dit-il. " Dessus il y a des oiseaux et je pense qu’ils symbolisent la liberté tant méritée de cette femme… ". C’est tout juste si les femmes du public ne sortent pas leurs mouchoirs. Mme Le Villio termine en disant : " C’est le rocher de Tanios …"

 

 Où on va Papa de Jean-Louis Fournier prend la relève. C’est le roman le plus lu de notre classe. Nous le connaissons tous et l’avons tous apprécié mais à différents niveaux. Les filles chargées de sa présentation le décrivent comme un livre bouleversant où l’humour noir, l’implicite et les non-dits règnent en maîtres.

 


 

" Nous finissons la séance par le roman de Patrice Pluyette : La Traversée du Mozambique par temps calme. Dès le début, Adrien en fait une présentation loufoque : " Les personnages sont très spécials Petit éclat de rire dans l’assemblée… Une fois la présentation terminée,  une femme prend la parole en restant dans le même état d’esprit que nos jeunes amis. " Je me suis poilée ", nous explique-t-elle. " Ca me fait beaucoup penser aux publicités pour les pages jaunes. " Petite discussion autour de cette remarque.

 

 

 

Il est déjà 16h30, certains d’entre nous ont un car à prendre et la séance s’achève donc. Yoan, en partant reste avec la poignée de la porte dans la main. Heureusement la directrice de la bibliothèque vient à son secours. Ce fut bel et bien une journée forte en émotions. Tout s’est à peu près bien passé. Quelques cafouillages sans grands dangers. Le plus dur est passé et nous en avons conscience. Certains d’entre nous restent un peu pour ranger la salle et discuter avec les personnes qui nous ont écoutés pendant 2h. Pour ma part j’ai discuté avec une professeur ( dont j’ai malheureusement oublié le nom … ) qui nous a chaudement félicités pour notre prestation. J’ai ensuite, entre 2 biscuits et 1 verre de jus d’orange, parlé pendant un bon quart d’heure avec une autre femme ayant lu un bon nombre des livres de la sélection Goncourt 2008.  Ce fut une conversation enrichissante et très intéressante.

Je garderai un très bon souvenir de cet après-midi. Expérience inédite à renouveler !

 

Ceci étant fait les amis, ne vous relâchez pas pour autant, on a toujours un roman à élire et un auteur à primer !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens