Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 05:12

Magnus par May :

 

 

Lorsque j'ai connu Magnus, il avait une vingtaine d'années. Il m'a plu tout de suite. Ce personnage mystérieux m'a intriguée. Ses yeux donnaient une impression de lassitude, comme s'il avait beaucoup vécu et que plus rien ne l'intéressait ni ne le surprenait. Ses épaules larges et la puissance qui émanait de lui m'ont intimidée au début. Puis j'ai appris à le connaître et il s'est avéré être un homme aimant, attentionné et très tendre. Il s'énervait très rarement et ne me reprochait rien. Il me suivait dans tous mes déplacements sans jamais rechigner.

 

 

Picasso (1907)

 



Magnus par Clemens Dunkeltal :

 

 

Magnus était un petit garçon passif, rêveur, qui passait ses journées à contempler ce qui l'entourait, sans jamais agir. Il ne parlait pas beaucoup, ne jouait pas bruyamment ni ne courait partout. En bref, il ne se comportait pas comme un enfant de 5 ou 6 ans. Enfant adopté selon le souhait de sa mère, je n'ai jamais réussi à le considérer comme mon fils. Je ne lui montrais pas d'affection, ne le câlinais pas, ne jouais pas avec lui et ne lui contais pas d'histoires. Il ne paraissait pas en souffrir et cela m'arrangeait.


Picasso (1972)

Partager cet article

Repost 0
Published by Margot - dans Sylvie GERMAIN
commenter cet article

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens