Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 11:14
 

1er Extrait :


- La mort de May, le moment où Magnus, Térence et les amis proches de May sont dans la montgolfière. (p.134 )


- Chanson choisie : «Je vis où tu m'as laissé » de Calogero.





«Je vis où tu m'as laissé

Comme étranger à moi même

L'amour à perpétuité

Je m'étais pris à en rêver

J'en suis où tu m'as laissé

C'est une absence qui m'enchaîne

Les pieds et les poings liés

Je m'étais pris dans tes filets»

Je trouve que les paroles de la chanson pourraient correspondre à ce moment car en effet Magnus se trouve où « l'a laissé » May après sa mort et de plus il se retrouve à nouveau seul : «étranger à lui-même » du fait qu'il est à nouveau perdu et qu'il n'a toujours pas retrouver sa véritable identité. De plus cela faisait plus d'une dizaine d'années que sa romance avec May se consumait et il pensait que cela allait durer « à perpétuité ». Ainsi cette « absence » l'affecte énormément et il était en quelque sorte prit dans « les filets » de sa vie quotidienne avec May.

 

2 ème Extrait :


- Lorsque le héros se prénomme alors Adam, le moment où il embrasse Peggy alors qu'ils étaient adolescents. Juste après l'avoir embrassé Adam est partit en courant. (p.69, 70)


- Chanson choisie: « A chaque seconde » de AqME



Je trouve que ce moment là collerait parfaitement avec cette chanson car en effet même quand Peggy est avec Magnus elle pense encore beaucoup à Tim, son défunt mari. Le fait que l'homme dont il est question dans la chanson soit lui aussi mort et que Peggy passe la nuit avec Tim alors quelle ne l'aimait plus sont des points positifs qui peuvent expliquer pourquoi j'ai rapproché ce moment et cette chanson. La dernière phrase pourrait signifier autre chose que ce qu'elle signifie dans la chanson, effectivement d'après le livre cette phrase pourrait plutôt signifier le fait que Peggy regrette énormément les dernières paroles qu'elle a dites à Tim

Partager cet article

Repost 0
Published by Morgane - dans Sylvie GERMAIN
commenter cet article

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens