Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 05:49

 Ephéméride

AHARON APPELFELD



-          né le 16.02.1932 à Jadova en Roumanie. Enfant de juifs, il vit une enfance heureuse auprès d’une mère tendre et d’un père souvent absent. Sa mère est tuée en 1940, il est ensuite séparé de son père et il a été placé dans un camp à la frontière ukrainienne en 1941.


-          1942 : il arrive à s’échapper et doit se cacher dans les forêts d’Ukraine auprès de nombreux marginaux. Il trouve refuge pour l’hiver chez des paysans qui lui offrent un abri en échange de travail. Il est obligé de cacher ses origines juives.


-          1945-1946 : Il est ensuite recueilli par l’armée rouge. Avec un groupe d’adolescents il traverse l’Europe pendant plusieurs mois pour s’embarquer clandestinement pour la Palestine où il y arrive en 1946. Il est pris en charge par l’Alyat Haonar et se retrouve dans un camp de jeunesse et ensuite dans une école agricole.


-          1949 :  il passe son service militaire.


-          1952-1956 : Il est diplômé à l’université hébraïque de jérusalem et il parle l’allemand, le yiddish et l’hébreu.


-          Fin des années 1950 il commence à écrire de la littérature en hébreu (qui est sa langue maternelle adoptive). Il a beaucoup enseigné la littérature.


-          Aujourd’hui, Aharon Appelfeld est devenu l’un des plus grands écrivains juifs de notre temps. Il a publié une trentaine de livres. Ce sont principalement des recueils de nouvelles et des romans. La plus grande partie de ses écrits parlent de la population juive et de la seconde guerre mondiale. Appelfeld a été influencé par des écrivains comme Kafka, Proust, Tchekhov mais c’est surtout la bible qui l’a inspiré.


-          Ses principales œuvres :

-          1962 : fumée, Ashan, (nouvelles).

-          1968 : Au-rez-de-chaussée, Be-Komat Ha-Karka, (nouvelles).

-          1971 : La robe et la peau ,Ha-Or Ve-Ha-Kutonet, (roman).

-          1975 : Cent témoins, Ke-Meah Edim, (recueil de nouvelles).

-          1978 : Le temps des prodiges ,Tor Ha-Plaot, (roman).

-          1983 : Tsili, Tzili : Sipur Haim, (roman).

-          1995 : Perdu, Timion.

-          2006 : L’Amour, soudain, Pitom ahabah Points.

-          2008 : La chambre de Mariana.

                                                       


 Source




   J’ai choisi de faire la bibliographie d’Aharon Appelfeld car avant que le roman ne commence il est écrit un poème de lui, alors j’ai pensé que si Sylvie Germain avait décidé de mettre un de ses poèmes, c’était parce que Appelfeld devait être quelqu'un que nous, lecteurs, devions connaître avant de commencer le roman. Elle s’est peut-être inspirée de l’un de ses romans pour écrire Magnus. Il est vrai qu’il y a une page vide après le poème et sa bibliographie aurait pu se trouver là. Le roman aurait commencé par une notule. Pour faire la bibliographie j’ai essayé de m’inspirer de celle de Dietrich Bonhoeffer qui est dans le roman (page 179). Pour finir, j’ai trouvé important de mieux connaître cet écrivain (Aharon Appelfeld) qui a connu cette époque qui est la seconde guerre mondiale et qui en parle aussi dans ses romans.  


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens