Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 00:00
 

Cette couverture reflète en effet l'histoire de Magnus. Tout d'abord, le rouge est très présent dans cette couverture, qui représente pour moi la chevelure de Peggy, et la passion que Magnus a éprouvé pour elle. Cette couleur représente aussi l'incendie des bombardement des alliés qui ont eu lieu en Allemagne pendant la 2nd Guerre mondiale qui a brûlé sa mère. Ensuite l'oeil d'une femme qui se trouve dans la flamme représente Peggy, May et sa mère qu'il a beaucoup aimé mais qui sont toutes mortes. L'oeil regarde horizontalement, ce qui fait penser qu'il regarde vers le futur, à la fin du roman, Magnus ne cherche plus son passé, et il dit qu'enfin, sa vie commence. Enfin l'image est constituée de puzzle, mais avec le contour qui manque alors qu'en général, quand on construit un puzzle, on commence par construire le contour. Cela signifie que le début de la vie de Magnus est perdu. Cette couverture reflète bien le roman,: l'amour et la perte des gens qu'on a aimés, mais aussi l'idée qu'il ne faut pas se laisser perdre par cette tristesse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Accueil

Ce blog est un espace de lecture, d'écriture, de création,
autour des romans ayant obtenu le Prix Goncourt des Lycéens ces dernières années.

Il est l'oeuvre des élèves de différentes classes de l'Académie de Rennes
engagés dans l'étude d'un roman d'aujourd'hui :

http://blogs.mollat.com/litterature/files/sylvie-germain.jpg
SYLVIE GERMAIN, Magnus
(Prix Goncourt des Lycéens 2005)



LEONORA MIANO, Contours du jour qui vient
(Prix Goncourt des Lycéens 2006)


PHILIPPE CLAUDEL,
Le rapport de Brodeck
(Prix Goncourt des Lycéens 2007)

Liens